"L'héroïsme n'est qu'amour, en aucun cas il n'est effort." (Arthan Wolf ou quelqu'un d'autre)

Samedi 28 novembre 2009 à 16:22


J'ai l'oreille collée au téléphone.
Quand il joue de la guitare et que je crois retomber amoureuse.
 http://purpleheart.cowblog.fr/images/1/belleblonde.jpg

Samedi 28 novembre 2009 à 16:03


23/11
Une semaine plus tard, histoire d'être juste sûr de tomber dans les mêmes horraires.
A une heure où j'aurais du être rentrée depuis environs une heure.

J’ai attendu une heure. Une heure comme ça, pour rien, avec l’espoir de te revoir, de t’apercevoir entre deux passants. J’ai attendu une heure, une heure rien que pour vous monsieur. Une heure assise sur un banc, une heure à suivre les pas des gens. Une heure à croire que vous sortirez du prochain, à rêvasser en vous attendant. Une heure à attendre tout bêtement. Une heure pour toi. Une heure pour vous monsieur. Pour vous et votre regard. Une heure comme ça.

Mardi 24 novembre 2009 à 21:19


16/11
Les inconnus du métro

Monsieur je ne vous connais pas mais rien qu'à votre regard vous me plaisez déjà.


Quand nos yeux se rencontrent et qu'il se passe des choses. Quand vous descendez du train. Lorsque vous guettez mon passage pour me faire signe du quais.

Lorsque je découvre un monde qui ne m'appartient pas. Quand vous m'y invitez.  Quand les circonstances ne sont pas de cet avis.

Mardi 24 novembre 2009 à 21:12


07/11
Quand je devrais travailler plutôt que de faire des constats d'aussi peu d'interet.
 
C'était pas vraiment prévue, c'était pas non plus celui auxquel j'aurais pu m'attendre, c'était tout autre chose et plutôt loin de mon habituel. C'est le genre je t'écoute pas quand tu me parles, et se fout de toi même serieuse. Il veux me faire croire que je n'ai aucun équilibre et même si c'est vrai, moi je l'emmerde. Toujours parti ailleurs, il lui arrive souvent de s'éloigner de trop. Il me sourie bêtement quand il me comprend pas et ça m'ennerve. A côté de ça il raconte que des bétises, me fait des calins quand l'envie lui prend, et quand il se réveille affiche de grosses marques rouges sur le visage. Il dit que je suis son amoureuse, que je suis la bienvenue chez lui à tous moments, et lorsqu'il est trop fatigué me prend dans ses bras comme un doudou. J'ai le droit à des bisous gratuits quand c'est la bonne heure, à un regard méchant quand ça ne l'est pas et c'est tout ce qui m'est dû.

Je suis bourée non-stop et ça ça lui plaît.
 
 
Sinon ma prof de maths parisiene est la fille de mon docteur seinemarnais, si c'est pas la classe tout ça tout ça.

J'aime le monde
, sa petitesse, et ses anomalies.

Mardi 24 novembre 2009 à 2:02


04/11

Monsieur, quand nous nous sommes rencontré nous n’étions encore que des gamins. Attendant une rencontre un peu plus bouleversante, nous nous retrouvions pourtant tout les vendredis sans jamais se dire grands mots. Vous n’étiez que ce jeune garçon, peut-être un peu trop jeune à mon goût, de ces cours du soir, dans lesquels je ne faisais que passer. Pour vous je n’étais qu’une fillette de plus, un rien plus coquine que les autres, de celles que vous retrouviez ces nuits sans pour autant me chercher et dont vous parliez à vos parents, ces mêmes soirs au dîner.

Monsieur, lorsque nous nous sommes rencontré pour la seconde fois, vous étiez déjà bien plus grand. Plus brun, plus mystérieux et de ce fait entriez alors dans mes clichés de prédilection. La parole facile, la gratte, le chant, et cette odeur qui me deviendra bien plus que familière. Je n’étais alors que la nouvelle fille de l’entourage, un rien plus métisse que les autres, peut-être un peu différente, vaguement troublante lorsque vous posiez vos lèvres déjà juste trop près de mon sourire.
Monsieur, sachez que c’est seulement lors de notre troisième rencontre que nous nous sommes découverts. Lorsqu’en tentant de vous plonger dans des yeux presque aussi sombre que votre regard, vous avez cru vous y retrouvez.
 
Sans vous je m’égare monsieur. Je fantasme. Comme une droguée, je suis en manque de vous.

http://purpleheart.cowblog.fr/images/1/214409326346e3419b54.jpg

 

<< Allons de l'avant | 1 | 2 | Retour en arrière >>

Créer un podcast