Nul n'est parfait et surtout pas les autres.

Mardi 27 juillet 2010 à 12:48


Parfois j'oublie les autres, les alentours, ce siège inconfortable et mon volant. J'en arrive même quelques fois à oublier la route sur la quelle je circule. Je me concentre certes mais sur tout autre chose. Parfois le temps qu'il faisait hier, parfois les autres vies que j'aurais pu vivre. D'autres fois je me surprends même à réaliser un peu tard que je viens de rouler plusieurs kilomètres sans avoir vraiment eu l'oeil à ce que je faisais.

Il y a des soirs où l'on fait défiler la liste des noms de son répertoire et où l'on se fait un peu peur, lorsque l'on se rend compte une fois le dernier nom arrivé, que l'on a personne à qui parler.

Il y a des soirs comme ça, où l'on se croirait tout permis, au dessus des lois, le monde à nos pieds. J'ai pris la voiture par un soir comme ceux là et j'accélérais progressivement dans l'obscurité environnante. J'accélérais, impuissante face à ma bêtise et inconsciente de ce que je faisais. Il était tard, la nuit brillait et j'étais malgré tout heureuse de la tournure qu'avaient prise les choses. Tant et si bien que je me serais bien vue me donner la mort dans un terrible accident, histoire de pouvoir sereinement finir sur une juste note.
 
http://purpleheart.cowblog.fr/images/1/saxo.jpg

Dimanche 25 juillet 2010 à 23:04


A son silence je ne dis mots. Je boue sans exploser. J'écoute mais sans critiquer. J'ai comme un goût amer dans la bouche, du déjà vue à en revendre. A même situation, bien souvent même résultat. Et c'est désolant. Alors je l'ai regardé partir sans se retourner parce que c'est ce que voulait la circonstance. D'un coup tout sembla être plus dramatique. Peut-être même trop.

A roi du silence, je t'ai vaincue à l'usure. Ne m'en veux pas si je suis plus forte que toi.
 
http://purpleheart.cowblog.fr/images/1/deuxchut.jpg
 

Dimanche 25 juillet 2010 à 22:48


Au finir d'un jour comme un autre ..

Perdue dans l'immensité de la foule, j'apparais et je disparais à la guise de chacun, en fonction des besoins, je sais m'adapter. Je ne suis que moi comme on dit. Une princesse au coeur un peu endolorie.

Sur ce, il me semble que tout est dit ce soir.
Alors seulement, bienvenue chez vous.

Mardi 20 juillet 2010 à 23:24

 
Je veux sa voix, plus que ses bras. Sentir son pouls plus que ses doigts. Pourtant je sais que certains paieraient cher pour un fantasme d'assurance comme lui. Moi non. je ne suis pas de celles qui passe la nuit avec un homme pour qu'une fois l'orgasme passé il redevienne un inconnu. Ou alors si peu, que personne ne le sais. * Sourire * Catwooman s'excuse donc pour hier soir, mais il faut avouer que Batman l'avait bien mérité. Si il est vrai que je suis loin du film pornographique, il n'en faut pas plus à d'autres pour attiser l'envie. La gourmandise est un bien méchant maux, la convoitise en est un autre ..

Et en attendant, moi j'ai le cul entre deux chaises.

Mardi 20 juillet 2010 à 23:17

 
Le Jackcode dit ..

- Jack est. (C'est donc que je suis.)
- Un Jack est awesomne et ce doit de le rester. (So, i'm awesomne !)
- Tu emmerderas Margot. (J'applique avec grande joie.)

Vous semblez perplexe, vous vous posez des questions et quelque part c'est normal vous n'êtes pas un Jack, à contrario l'un d'entre Eux. Vous ne savez pas qui je suis, vous êtes étranger à cette folle philosophie qu'est la mienne, je ne suis encore qu'un commencement de vie sur une page internet de plus, et j'ai envie de dire, c'est sûrement mieux ainsi. Apprenez à me connaître par vous même, avec votre âme si vous en avez une et votre coeur si vous en possédez un. Je suis La Jackette, dit PurpleJack et ce soir je renais, pour la première fois.

Le Jackcode dit ..
- On ne désobéit pas au Jackcode, pour la simple et bonne raison qu'être un peu moins awesomne serait contraire à la règle numéro 2.

http://purpleheart.cowblog.fr/images/1/awesomeness.jpg

<< Allons de l'avant | 1 | 2 | Retour en arrière >>

Créer un podcast